EJPI SOS Mon PC Entreprise spécialisée en prestations informatiques

Cybermalveillance.gouv.fr

SOS Mon PC prestataire référencé sur la plateforme* Cybermalveillance.gouv.fr

En tant que prestataire de service informatique de proximité nous pouvons vous assister et remettre en service vos installations et matériels informatiques.

La démarche de Cybermalveillance.gouv.fr vise à accroître la sécurité numérique dans la société, auprès des particuliers, des TPE, PME et ETI, et des collectivités locales. SOS Mon PC prestataires informatiques de proximité est un acteurs essentiels de ce dispositif d'amélioration globale du niveau de sécurité .

En apportant une assistance directe aux victimes, nous participons aux enjeux de sécurité quotidienne et de résilience des territoires et des personnes. En travaillant en collaboration avec Cybermalveillance.gouv.fr par la transmission d'éléments techniques, nous collaborons à la mission d'observation de la menace numérique dont est chargée le dispositif.

 

A propos de Cybermalveillance.gouv.fr

Lancé en octobre 2017, Cybermalveillance.gouv.fr est le dispositif national d'assistance aux victimes de cybermalveillance.
Ce dispositif a été incubé par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) en copilotage avec le ministère de l'Intérieur et le soutien des ministères de l'Économie et des Finances, de la Justice et du secrétariat d'État chargé du Numérique. Il est désormais piloté par le Groupement d'Intérêt Public ACYMA.
Ses publics sont :
– les particuliers,
– les entreprises (hors opérateurs critiques – OIV , OSE – qui relèvent de l’ANSSI),
– les collectivités (hors opérateurs critiques – OIV , OSE – qui relèvent de l’ANSSI).
Ses missions sont :
– l’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance,
– l'information et la sensibilisation au niveau national sur la sécurité numérique,
– l’observation du risque numérique pour pouvoir l’anticiper.

* Cybermalveillance.gouv.fr est le dispositif national d'assistance aux victimes d'actes de cybermalveillance mis en place par le GIP ACYMA en 2017.

 

Cybermalveillance.gouv.fr